Séquence sur le prologue

Le prologue installe les personnages, les lieux, le nœud de départ de l’histoire.

C’est un instant du récit à ne pas rater. Quitte à ne travailler dans le détail qu’un seul chapitre, c’est sur celui-ci qu’il faut faire porter son effort.

Quatre lignes de forces :

1 - La bande des copains :

Jean-Luc, Pierre, Michel, Mouloud, Brice, Philippe, Moustique, Jacques. Ils sont peu décrits, peu détaillés. Utiliser les fiches personnages. On peut faire une espèce de galeries de portraits dessinés mêlant imaginaire et détails pris dans le récit.

2 - Le jobard :

désigné par « il » au départ, il est, lui, très fortement caractérisé : inquiétant, dangereux, vieux, ridé, menaçant, fou. C’est la vision des enfants et des ragots de quartier. Utiliser les fiches personnages. Inutile de le dessiner ; une illustration est déjà dans le texte. 

3 - Les lieux

du prologue :
la décharge (vieille bagnole, talus, poubelle, sciure, vieux bidons, conserves et épluchures, carcasse de fourgonnette, champ d’ordures), description assez dense et précise.

du roman en général :
la banlieue de Marseille (barres d’immeubles), description par petites touches.

Utiliser les fiches-lieux qu’on complétera au fur et à mesure.

4 - Le nœud de départ de l’histoire :

la guerre entre le jobard et la bande de gosses

pourquoi cette guerre ?
que cherche le jobard ? (la tour de verre)

Ce prologue contient également des éléments installant le héros

Brice :

le chef de la bande (attention identifier son prénom n’est pas évident, cela tient sur une réplique de dialogue). Sa mère travaille en clinique et rentre tard. Pas de père à la maison ni de fratrie. Seul compagnon chéri : Rex le Setter . On sent un mal-être chez lui que l’on pourra caractériser plus tard.

Puzzle de lecture portant sur les dialogues (à photocopier page suivante)

Les dialogues constituent le départ de ce prologue. Ils installent fortement les personnages ainsi que le nœud de l’histoire. Ils sont un peu à part puisque :
- on ne sait pas toujours qui parle.
- ils ne suivent pas un ordre chronologique précis de récit.
- le personnage du Jobard est désigné par il jusqu’à la fin du dialogue.


Dispositif proposé

Travail à deux sur une remise en ordre fine du dialogue afin de s’approprier les

personnages, les intentions de la bande, etc.

L’enseignant peut très bien lire lui-même à haute voix la suite du prologue.